Subscribe via RSS Feed Connect on Google Plus

La pyramide alimentaire

4 janvier 2013 0 Comments

La pyramide alimentaire: famille & guide des valeurs des aliments

La pyramide des aliments ou pyramide aliemntaire est un outil didactique dont la représentation graphique permet une visualisation globale de la configuration des familles (ou groupes) alimentaires. Ces familles regroupent des aliments qui sont habituellement consommés par une population et qui présentent dans leur composition le ou les même(s) nutriment(s) dominant(s) (c’est-à-dire les nutriments les plus importants contenus dans l’aliment).

Le modèle de la pyramide est en train d’évoluer : la base de la pyramide composée actuellement des féculents ( produits céréalier, riz, …voir figure) est remplacée par le groupe des légumes.

La nouvelle pyramide alimentaire

La nouvelle pyramide alimentaire

La pyramide des aliments illustre 3 concepts

·La variété : il faut varier les aliments à l’intérieur d’un groupe.
·La modération : concerne surtout la consommation des denrées alimentaires additionnées de sucre, de sel et/ou de graisse.
·La proportionnalité : les aliments situés à la base de la pyramide doivent être consommés en grande quantité. A mesure que l’on s’élève vers le sommet de la pyramide, les aliments sont consommés en plus petite quantité.

Les différents étages :

-Les légumes seront présents en abondance, si possible aux deux repas principaux, pour leur richesse en antioxydants et autres substances protectrices: vitamine C (poivrons, brocolis…), caroténoïdes (bêta-carotène des carottes, lycopène de la tomate), polyphénols (oxoflavonoïdes, anthocyanes, tanins…), acide lipoïque (brocolis, épinards), composés soufrés (crucifères).
-fruits: consommation limitée. particulièrement chez les personnes en surpoids et (ou) présentant des troubles du métabolisme glucidique ou insulinique.
-les féculents (produits céréaliers, pomme de terre et légume secs) : apport de glucides d’assimilation lente.
-viandes, volailles, poissons : source de protéines
-produits laitiers : source de protéines et de calcium
-graisses : réduire la quantité et améliorer la qualité.

  • les matières grasses animales : parmi celles-ci nous trouvons le beurre, le demi-beurre, la crème fraîche, la crème fraîche .

  • les matières grasses végétales elles sont davantage une source d’acides gras mono- et poly-insaturés. Dans cette catégorie, il y a les huiles végétales (arachide, colza, maïs, noix, olive, soja, tournesol, …) avec lesquelles on fait la mayonnaise, par exemple, ainsi que les fruits oléagineux ou naturellement riches en matières grasses (arachide, noix, olive, avocat, …).

-les superflus

Les aliments et boissons repris dans ce groupe ne sont pas indispensables et doivent absolument être consommés avec modération. Les supprimer complètement est une aberration car ils font partie de nos habitudes alimentaires et agrémentent notre quotidien.
Cependant, il faut savoir que si on les consomme à la place d’autres aliments nécessaires (comme les fruits et les légumes par exemple), il devient difficile de couvrir les besoins en éléments protecteurs tels que les vitamines, les sels minéraux et les oligo-éléments. Les superflus sont généralement riches en sucres, graisses, sel et/ou alcool. Ce sont les chips, les frites, les chocolats, les confiseries, les pralines (à la liqueur), les pâtisseries, les sodas, les boissons alcoolisées, … Donc, lorsqu’ils sont consommés en supplément de la ration journalière, ils peuvent entraîner un excès de poids ou encore d’autres problèmes de santé !

Leave a Reply