Subscribe via RSS Feed Connect on Google Plus

L’eau

3 janvier 2013 0 Comments

Quelle(s) eau(x) choisir ?

Définition de l’eau

L’eau est le principal constituent de notre organisme : il en contient plus de 60%, soit environ 43 litres pour une personne de 70 kg. Elle sert à transporter les nutriments vers les cellules, à l’élimination des déchets, à la régulation de la température du corps, etc.

La première boisson à conseiller est l’eau, eau du robinet ou eau minérale. Chaque eau est caractérisée par sa teneur en sels minéraux et en oligo-éléments, mais le choix d’une eau plutôt qu’une autre n’a guère d’incidence sur l’évolution pondérale. Par contre, certaines eaux peuvent être préférées pour leur teneur en calcium, par exemple. Elles représentent alors une source supplémentaire, loin d’être négligeable, de cet élément.

La différence entre une eau minérale et une eau de source tient essentiellement au fait que seule la première doit avoir une composition qui ne varie pas au cours du temps. L’eau minérale peut faire valoir des caractéristiques particulières. Une eau fort minérale peu avoir un résidu sec de 150 mg/l, alors que les eaux faiblement minérales et très faiblement minérales auront respectivement un résidu sec inférieur à 500 mg/l et 50 mg/l. Par ailleurs les allégations, tel « riche en calcium » sont réglementées.

Que contient l’eau

Magnésium et calcium : les eaux riches en calcium et en magnésium sont à recommander contre l’ostéoporose.

Bicarbonate : les eaux gazeuses riches en bicarbonate diminuent l’acidité gastrique

Silice

Sulfate : action dépurative et détoxifiante. Les sulfates inhibent la cristallisation de l’acide urique urinaire. Une teneur supérieure à 250 mg/l exerce une action laxative.

Sodium : sont à éviter en cas de rétention hydro-sodée comme par exemple, la décompensation cardiaque, l’hypertension, la cirrhose, l’insuffisance rénale. On peut recommander un max de 100 mg/l, 50 mg/ l pour les bébés

Fer

Fluor : à éviter. Max 1.5 mg/l. Au-delà, le fluor peut favoriser les caries et l’ostéoporose.

Résidu sec : bébé max 500 mg/l, les autres max 1500 mg/l

 Toxiques dans l’eau

Polluants organiques et inorganiques

  • Nitrates : méthémoglobinémie. Max 50 mg/ l pour les bébé, les autres max 25 mg/l
  • chlore : l’eau de ville est plus riche en chlore ajouté enfin de tuer les microbes. Le chlore peut se lier à des composés organiques et former des haoloformes dont les trihalométhanes, lesquels sont associés à un rsique accru de dévelloper un cancer de l’estomac, du colon et de la vessie.
  • chloroforme
  • aluminium résiduel des traitements par floculation
  • hydrocarbures
  • arsenic : cancers de la vessie, du rein, de la peau, du poumon
  • plomb : saturnisme
  • pesticides : cancers, effets reprotoxiques, effets neurotoxiques
  • résidus de médicaments

 Les différentes eaux

Evitez les eaux faiblement minéralisées car elles fatiguent les reins car ils doivent réabsorber les sels minéraux.

 

Eau du robinet

 

– Les pesticides

En UE, la réglementation prévoit une teneur 0,10µg/L pour chaque pesticide ( à l’exception de l’aldrine, la dieldrine, l’heptachlore et de l’heptachloroépoxyde : 0,03 µg/L) et 0,50 µg/L pour le total des substances mesurées.

– les nitrates

En France, les limites de qualité sont fixées à 50 mg/L pour les nitrates et à 0,5 mg/L pour les nitrites.

– cuivre : La valeur est de 3 à 2 mg/L

Eau en bouteille

Les eaux minérales les plus riches en minéraux et les plus pauvres en nitrates sont l’Hépar, Contrex, Badoit.

L’eau de spa est l’une des rares eaux à pH acide et peut donc s’avérer intéressante en cas de manque d’acidité gastrique.

 

Mg/l SiO2 Ca

Mg

Na

K

F

Cl

So4

Hco3

No3

pH

Résidu sec

Contrex

486

84

9.1

3.2

0.33

10

1187

403

2.7

Evian

15

80

26

6.5

1

6.8

360

3.7

7.2

Hepar

555

110

14

1479

403

5.9

Mont Roucous 8,2 de Si 2,4 0,5 3,1 0,4 3 2 6,3 3 5,85
Spa

7

4.5

1.3

3

0.5

5

4

15

1.9

6

Volvic

31.7 Si

11.5

8

11.6

6.2

?

13.5

8.1

71

6.3

7

130

Eaux pétillantes

San pellegrino

9 Si

208

55.9

43.6

2.7

0.5

74.3

S 549.2

135.5

0.45

Bru 19 Si 21 20 8 1.5 4 180
DelhaizePétillante 365 <0.1 180 8.7 4.5 71 50 335 <0.1
Vichy 103 10 1172 66 5 235 135 2989 2

 

 Système de filtration

– filtre à carbone : peut diminuer la pollution organique et chlorée de l’eau de ville, mais est souvent insuffisant pour les métaux lourds et les bactéries ; L’usage d’un bloc de carbone avec un filtre dont les pores n’ont qu’un micron de diamètre semble plus performant. Les filtres en carbone activé sont plus efficaces pour capter les métaux lourds, les composés organiques et chlorés

 

Eau obtenue par osmose inverse

Principe de l’osmose inverse

Le phénomène d’osmose peut être observé lorsque deux solutions salines de concentrations différentes sont séparées par une membrane semi-perméable qui ne laisse que passer l’eau. L’eau passe de la solution la moins concentrée vers la solution la plus concentrée.

En appliquant sur le compartiment qui contient la solution la plus concentrée, une pression suffisamment fort, on inverse le phénomène : l’eau passe à travers la membrane semi-perméable du milieu concentré ver le milieu dilué. C’est le principe d’osmose inverse qui permet entre autre de déminéraliser les eaux salines.

Il existe plusieurs type d’installations. En général, les filtres sont en nylon et l’eau est d’abord déchlorée par passage sur du charbon actif et adoucie (pour éviter les dépôts calcaires) avant d’être filtrée.

L’osmose inverse est un principe de filtration qui élimine environ 95% des ions. On se retrouve donc avec une eau faiblement minéralisée.

Les filtres de purification à osmose inversée sont d’un usage souvent compliqué et risquent de retenir plusieurs minéraux utiles.

Rayons ultra-violets

Exercent une activité antiseptique complémentaire aux autres techniques

Filtres Brita®

Les cartouches filtrantes BRITA combinent un échangeur d’ions (résine) et du charbon actif. Le charbon absorbe le chlore, les pesticides et les impuretés organiques, améliore le goût de l’eau, élimine ses odeurs et évite sa coloration. Le charbon contient également une substance qui lutte contre les bactéries et prévient leur développement. L’échangeur d’ions élimine la dureté temporaire qui provoque les dépôts de calcaire, et réduit la teneur en métaux comme le cuivre et le plomb

 

 

Filed in: Nutrition • Tags: , ,

Leave a Reply