Subscribe via RSS Feed Connect on Google Plus

Diabète gestationnel

5 janvier 2013 0 Comments

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel ou diabète gravide est une intolérance au glucose découverte pour la première fois au cours de la grossesse.

Le diabète est présent chez 6% des femmes enceintes (90% de gestationnel et 10% préexistant et méconnu). La prévalence du diabète gestationnel augmente avec le temps en raison d’une augmentation du poids et de l’âge maternel moyen.

La grossesse est caractérisée par une insulino-résistance et un hyperinsulinisme dus à la sécrétion par le placenta d’hormones diabétogènes. Le cocktail « hormones, diminution de l’activité physique, augmentation des apports caloriques » prédispose certaines femmes au diabète gestationnel.

 Facteurs de risque du diabète gestationnel

–          antécédent familial de diabète

–          BMI> 25

–          Âge > 35 ans

–          Antécédent de macrosomie (un bébé de plus de 4 kg à terme)

–          Antécédent personnel d’intolérance au glucose ou de diabète gestationnel

–          Antécédent de mort foetale in utero inexpliquée, d’enfant malformé, de pré-éclampsie, de prématurité inexpliquée ou de fausses couches à répétition

–          Poids de naissance maternel > 4,1 kg ou < 2,7 kg

–          Glycosurie à la première consultation prénatale

–          Ovaires micropolykystiques

–          Traitement chronique par glucocorticoïdes

–          Hypertension artérielle gravidique

–          Hydriamnios

 

L’activité physique régulière diminue le risque de diabète gravide.

 Les conséquences du diabète gestationnel

Pour la mère, on observe une fréquence accrue de pré-éclampsie, de césariennes, d’accouchements instrumentaux et d’hémorragies. Il y a aussi un risque accru de développer un diabète persistant après la grossesse ou à 15 ans.

Pour le bébé, le diabète peut entraîner des complications dues à un surpoids du bébé, ainsi que de la détresse respiratoire, des complications métaboliques néonatales ( hypoglycémie, …). A long terme, il y a un risque accru d’obésité et de diabète dans l’enfance.

En cas de diabète préexistant, il existe un risque important  de malformations congénitales. C’est la raison pour laquelle la préparation préconceptionnelle est importante.

 

source : Sspf grossesse et médicaments

 

 

Filed in: Conséquences • Tags: ,

Leave a Reply