Subscribe via RSS Feed Connect on Google Plus

CLA ou acide linoléique conjugué

6 janvier 2013 0 Comments

L’acide linoléique conjugué (C.L.A.), votre allié minceur via lipolyse et oxydation

Le C.L.A. (acides linoléiques conjugués 18:2,  ω 6,9) est un acide gras naturel possédant des propriétés particulières. Sous l’influence du C.L.A., il y a augmentation d’une part de la lipolyse dans les adipocytes et d’autres part de l’oxydation des acides gras, tant dans les adipocytes que dans les myocytes, ce qui entraîne une diminution de la quantité totale de graisse corporelle.

CLA ou acide linoléique conjugué

Influence du CLA sur la graisse corporelle

Parmi les acides gras, le CLA est le plus puissant inhibiteur de la fatty acid synthetase (FAS) impliquée dans la lipogenèse.

Des études évaluant l’utilisation de C.L.A., aussi bien chez l’animal que chez l’être humain, ont révélé que le C.L.A. permet une perte de masse graisseuse, tout en préservant la masse musculaire. Certaines études animales et quelques études humaines ont même révélé que le C.L.A. exerce un faible effet anabolique. Ces propriétés du C.L.A. en font un complément alimentaire unique, à utiliser en association à des traitements amincissants. Il constitue également un excellent complément pour les individus fréquentant les stations de santé et les centres d’entraînement, et souhaitant réduire leur masse graisseuse, tout en préservant leur masse musculaire.

Le C.L.A. améliore la libération des graisses provenant des amas graisseux de l’organisme et améliore l’oxydation des graisses.

Cinq études ont mis en évidence une réduction significative de la masse graisseuse, suite à l’utilisation d’un complément à base de C.L.A. (1,4 à 6,8 grammes par jour, pendant 8 à 52 semaines).

La perte graisseuse variait généralement entre 1 et 3 kg, ce qui correspondait à 4 à 20 % de la masse graisseuse. Suite à la prise d’un complément à base de C.L.A., on a constaté une perte graisseuse, tant chez les personnes présentant un poids normal ou excessif que chez les personnes obèses. L’activité physique semble également renforcer les effets du C.L.A. Par contre, le CLA est responsable d’une importante stéatose hépatique.

Des chercheurs suédois ont également mis en évidence un autre résultat intéressant : chez les hommes obèses présentant des signes de syndrome métabolique, l’utilisation d’un complément à base de C.L.A. (4,2 g) pendant quatre semaines réduisait le tissu graisseux abdominal.

Le C.L.A. exerce également un faible effet anabolique. Lors d’une étude norvégienne d’un an, les chercheurs ont constaté que la prise de C.L.A. (3,4 g/jour) augmentait la masse maigre d’environ 2 %.

Une étude américaine a révélé que chez des hommes culturistes débutants, la prise de fortes quantités de C.L.A. pendant 6 semaines augmentait la masse musculaire de 2,4 kg, ce qui était significativement mieux, par rapport au groupe placebo. Au sein du groupe C.L.A., on a également constaté une augmentation significative de la force musculaire, par rapport au groupe placebo.

Contre-indication du CLA

La prise de CLA par la femme allaitante diminue le teneur en graisse de son lait et doit donc être déconseillée.

 

Filed in: Solutions alternatives • Tags:

Leave a Reply